L’arrosage des plantes d’intérieur : tout savoir | Royaume des Jardins

[Fête des Mères] Profitez de -10% avec le code MAMAN10

0

Votre panier est vide

L’arrosage des plantes d’intérieur : tout savoir

novembre 16, 2021

 arrosage plante

Trop de facteurs entrent en jeu dans l'arrosage pour qu'il y existe une recette infaillible. Dans le principe, on arrose d'autant plus que la température ambiante est forte et que les plantes se trouvent dans des pots étroits et dans des substrats poreux. Ensuite, il faut moduler en fonction des plantes elles-mêmes. Nos explications pour bien arroser vos plantes d’intérieurs !

1) Les fréquences d'arrosage

Dans des conditions normales de température (de 18 à 22 °c dans la maison), les plantes qui forment un tronc rigide ou présentent une souche ligneuse dure (bois), ainsi que les espèces à feuilles épaisses s'arrosent en moyenne une fois par semaine durant la croissance et tous les dix à quinze jours en hiver (repos végétatif), plutôt sur le dessus de la motte.

  • Les plantes acaules (sans tiges), qui forment une rosette ou une touffe de tiges souples ou fines, et les espèces à la texture herbacée sont arrosées en moyenne deux fois par semaine durant la croissance et moitié moins souvent en hiver. Pour elles, un arrosage par trempage est préférable.
  • Les orchidées à pseudobulbes et les espèces qui développent des cannes s'arrosent en moyenne une fois par semaine, mais tous les trois ou quatre jours durant la floraison. Donnez de l'eau deux fois par semaine aux orchidées à feuilles en éventail ou en rosette. Limitez à une fois par semaine en hiver. Utilisez de l'eau non calcaire, ne mouillez pas le cœur de la plante et videz bien la soucoupe.
  • Pour les Cactées et les succulentes, un arrosage tous les six à dix jours durant la croissance, et tous les quinze à vingt jours en hiver est une moyenne.

Ananas, aechmea, guzmania et autres Broméliacées s'arrosent en moyenne une fois par semaine tout au long de l'année. Pendant la croissance, laissez de l'eau (non calcaire) stagner au cœur de la rosette de feuilles.

À noter : L'observation des plantes permet d'arroser au moment idéal, avec la quantité optimale. Pour disposer d'un bon repère, utilisez un spathiphyllum. C'est une plante qui réagit rapidement à la sécheresse, par une inclinaison assez spectaculaire du feuillage. Dès qu'il a soif, vérifiez l'état des autres plantes.

arrosage maison

2) Les assoiffées

Certaines plantes ne supportent pas de manquer d'eau comme le Cyperus alternifolius. Elles fanent ou sèchent dès que le terreau se déshydrate et ont souvent du mal à reprendre leur turgescence normale.

Il s'agit des : adiantum (capillaire), azalée, browallie, calathéa, calcéolaire, campanule, crossandra, cyclamen, Cyperus (papyrus), darlingtonia, dionée, épiscia, exacum, Ficus pumila, fittonia, hémigraphis, nepenthès, néphrolepis, nertéra, pellaea, pellionia, pilea, primevère, sarracénia, sélaginelle, scirpus, spathiphyllum, streptocarpus, etc.

À noter : Pour la plupart, ces plantes doivent être cultivées dans un substrat retenant bien l'eau (ajoutez de la tourbe noire). Dès que la température dépasse 18°c, vérifiez que le terreau reste humide, mais pas détrempé.

arrosage fleurs

3) Les plantes « chameau »

La fréquence moyenne de l'arrosage des plantes de la maison est d'une à deux fois par semaine durant la croissance. Certaines espèces apprécient toutefois des apports d'eau plus épisodiques. Il s'agit essentiellement des Cactées et des plantes grasses (succulentes) et de tous les végétaux formant un tronc épais et solide ou qui possèdent des feuilles coriaces ou vernissées.

Bon nombre de ces plantes peuvent supporter un « oubli » d'arrosage de deux semaines, voire trois pour les cactus et les plantes grasses. Dans des conditions de forte sécheresse, leur croissance est interrompue. À l'inverse, lorsque ces plantes sont régulièrement arrosées, leur développement est plus rapide et plus spectaculaire.

Tout dépend aussi de la température ambiante. Un cactus supporte un hiver complet au sec, dans une véranda ou une serre entre 5 et 8°c. Il résiste à l'absence d'arrosage par temps très chaud. Mais, si vous l'arrosez une fois par semaine par une température de 20 à 23°c et tous les 3 jours par des valeurs encore plus fortes, vous le verrez bourgeonner de façon vigoureuse.

La palme de la résistance à la sécheresse revient aux plantes cailloux (Lithops, Fenestraria, Gibbaeum par exemple) qui résistent près d'un an sans la moindre goutte d'eau, même en pot I

Parmi les plantes de la maison, les moins exigeantes en eau sont : agave, aloès, aporocactus, aspidistra, astrophytum, beaucarnéa, céréus, céropégia, chamaecéréus, cleistocactus, crassula, cycas, echévéria, échinocactus, échinocéréus, espostoa, euphorbes, ferocactus, gymnocalycium, hoya, jatropha, lithops, mammillaria, notocactus, opuntia, pachyphytum, pachypodium, parodia, rebutia, sanséviéria, sedum, testudinaria, yucca, etc.

arrosage fleurs maison

Certaines plantes d'aspect herbacé, asparagus et chlorophytum, résistent à la sécheresse, car elles disposent d'organes de réserve : les bulbilles.

Ce qu'il faut retenir pour l'arrosage :

  • C'est durant la croissance, soit entre mi-mars et fin septembre, que les plantes nécessitent les arrosages les plus copieux et les plus suivis.
  • D'une manière générale, on arrose deux fois plus en fréquence et trois à quatre fois plus en volume durant la croissance que durant le repos végétatif (de mi-octobre à fin février).
  • Durant les périodes de transition, le rythme des arrosages varie avec la température ambiante, sachant qu'à partir de 25°c un arrosage quasi quotidien s'impose.

 

Voici une petite vidéo vous rappelant les points forts de cet article :