Conseils pour bien soigner vos plantes d’intérieur - Royaume des Jardins

🍂 [SEMAINE BLACK FRIDAY] Profitez de -15% avec le code MONDAY

0

Votre panier est vide

Conseils pour bien soigner vos plantes d’intérieur

novembre 15, 2021

 prendre soin de ses fleurs d'interieur

Les conditions particulières rencontrées dans la maison, avec notamment la présence des meubles, des tentures et des objets de décoration, limitent les possibilités d'intervention pour bien soigner les plantes d’intérieur. Il vaut mieux donc « prévenir » que guérir pour empêcher l'apparition des maladies. Toutes nos explications pour bien soigner vos plantes d’intérieur.

Pourquoi prendre soin de ses plantes à la maison ? 

  • Pour créer une véritable touche décorative durable chez vous
  • Ramener des ondes positives chez vous
  • Pour votre satisfaction personnelle
  • Purifier l'air dans vos pièces
  • Économiser de l'argent

1) Le risque zéro n’existe pas

Imaginer que l'on peut éradiquer tous les ravageurs et les maladies est non seulement utopique, mais déraisonnable. Il faudrait pour cela déverser de telles doses de pesticides très toxiques, que notre propre survie en serait menacée.

Cela vaut aussi bien pour les plantes du jardin que pour celles de la maison. Il convient donc de  limiter les risques et les affections à un seuil tolérable, à la fois par les hommes et par les plantes. Une sorte de «liberté surveillée», où votre vigilance ne doit jamais faire défaut.

prendre soin fleurs interieur

2) Les moyens mécaniques pour soigner vos plantes

On désigne sous ce terme toutes les interventions manuelles visant à éliminer les problèmes ou à freiner leur extension.

Par exemple, il suffit de couper les jeunes pousses couvertes de pucerons, les tiges où s'agglutinent les cochenilles, les feuilles qui hébergent les colonies de thrips ou qui présentent des taches suspectes.

Par ailleurs, le simple fait de bien gérer les quantités d'eau nécessaires à vos plantes leur permettront de vivre plus longtemps.

Vous pouvez aussi, dans le même esprit, doucher les plantes parasitées sous un jet puissant afin de les débarrasser de leurs hôtes indésirables. Des vaporisations régulières, en créant une ambiance humide, nuisent aussi au développement des araignées rouges.

3) Les traitements « bio »

Utilisant des matières d'origine naturelle ou réputées non toxiques, ces méthodes de soins plutôt empiriques ne doivent pas être confondues avec la lutte biologique proprement dite. Cette dernière consiste surtout à utiliser des auxiliaires (insectes, acariens, nématodes, bactéries, etc.) qui parasitent les ennemis des plantes.

Il existe des solutions efficaces contre les pucerons (avec les coccinelles) et contre les cochenilles et les aleurodes (avec des micro-hyménoptères), mais elles ne sont guère applicables dans la maison. En revanche, on les utilise avec succès dans les serres de production. Pour un amateur, les moyens dits « bio » se limitent au nettoyage des feuilles avec du savon noir liquide, de l'alcool à 60° dilué à 50%, ou de la bière pour limiter les pullulations d'insectes.

La prèle (150 g de feuilles sèches infusées 24 h dans 10 litres d'eau) aurait une efficacité contre la rouille et l'oïdium. Quant au fameux purin d'orties auquel on prête toutes les vertus, il sent trop mauvais pour être utilisé dans la maison.

entretien plantes intérieur

4) Les produits du commerce

La panoplie des traitements pour les plantes de la maison est assez limitée.

Les insecticides sont souvent des pyrèthres naturels ou leurs dérivés (pyréthrinoïdes) dont l'action de choc est efficace sur une grande quantité de ravageurs.

Les fongicides (contre les maladies cryptogamiques) utilisent essentiellement des produits de synthèse, le plus souvent systémiques, c'est-à-dire que le traitement pénètre dans la plante et va détruire le champignon qui la contamine. Il existe aussi des produits dits « totaux » qui associent fongicides et insecticides.

Faciles d'emploi, ils sont à préconiser pour les interventions préventives. Vous avez le choix entre les bombes, dont le produit est associé à un gaz sous pression (en général du C02), les aérosols (ou sprays), des préparations prêtes à l'emploi, présentées dans des flacons vaporisateurs à gâchette. Ou bien des bâtonnets, à effet insecticide, le plus souvent couplés à un engrais et que l'on plante dans les pots.

Important : Lisez attentivement les conseils d'utilisation qui figurent au dos de chaque produit et respectez les doses et les conditions d'emploi préconisées. Choisissez uniquement des préparations destinées aux plantes de la maison. Avec les bombes, respectez une distance d'au moins 40 cm, afin d'éviter toute concentration du produit. Renouvelez le traitement trois fois, à 8 ou 10 jours d'intervalle.

plantes intérieures entretien

5) Piège écologique

Les aleurodes, mais aussi les thrips, sont irrésistiblement attirés par les objets de couleur jaune vif. La lutte chimique contre ces insectes étant assez difficile et même souvent inefficace, il suffit de confectionner un piège tout simple, pour limiter leur présence.

Collez avec un adhésif double face une feuille de papier à dessin jaune vif sur les deux côtés d'une plaque de polystyrène expansé ou de lamellé-collé.

Enduisez le papier de glu, en l'appliquant en couche mince. Accrochez ensuite votre piège dans la serre ou dans la véranda, et des centaines d'insectes viendront s'y coller. Quand les feuilles jaunes seront souillées, il suffira de les remplacer par des nouvelles, l'adhésif double face facilitant l'opération.

6) La prévention avant tout (!)

Une attaque parasitaire prend vite des proportions dramatiques à l'intérieur. Les ravageurs y trouvent une ambiance confortable, propice à leur développement. Ils ne sont pas soumis au rythme des saisons et se montrent actifs toute l'année. Les ennemis naturels étant absents, leur prolifération n'est pas régulée comme au-dehors. Procédez à une observation systématique des plantes au moins une fois par semaine.

Profitez d'un dépoussiérage ou d'une brumisation. Soulevez les feuilles pour déceler la présence de parasites et mettez en quarantaine toute plante présentant des symptômes suspects. Elle sera isolée sous un grand film plastique transparent. Procédez à l'élimination manuelle des parasites (photo ci-dessus) et effectuez un traitement préventif mensuel avec un produit total.

Voici une petite vidéo vous récapitulant les meilleures techniques afin de prendre soin de vos plantes à la maison :